Mémoriser mon compte

Contactez-nous pour plus d’informations

Revue Horizons publics

>> VERSION INTERACTIVE

Le développement durable : un projet qui n’a jamais tant été situé au coeur de l’actualité politique, économique ou encore médiatique française. Pourtant, dès 1987, le terme était déjà introduit par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement. Depuis, sa portée est infi nie et devenue normative avec l’élaboration des lois Grenelle I et II.

En France, suite au Pacte écologique formulé par Nicolas Hulot puis grâce au lancement du Grenelle de l’environnement le 6 juillet 2007, ce concept fondamental s’anime depuis plus de deux ans et a donné lieu à un projet de loi.
Ce Grenelle I (50 articles, près de 2 200 ammendements déposés et 350 adoptés) a été adopté par l’Assemblée nationale le 23 juillet dernier. Un second projet de loi, surnommé « Grenelle II », est en cours d’étude.
L’objectif étant de réduire de 25 % la consommation d’énergie d’ici 2020 et de générer sur 12 ans environ 45 Md€ et plus de 600 000 emplois, principalement dans le secteur du BTP, des infrastructures et des énergies renouvelables. Le secteur public est ainsi devenu un acteur éco-responsable de premier plan qui, le premier, a su se mobiliser.

Les collectivités ont booké leur agenda

Les collectivités territoriales ont multiplié les projets portant sur l’écologie, le développement et l’aménagement durables, en les formulant notamment dans leur Agenda 21.
Grâce aux compétences possédées en matière d’environnement (approvisionnement en eau potable, assainissement des eaux usées, collecte et raitement des déchets, lutte contre la pollution de l’air, Plan de déplacements urbains, parcs naturels…), elles en ont déjà concrétisé un certain nombre.
Chaque programme d’actions vise à améliorer la qualité de vie des habitants, à économiser les ressources naturelles et à renforcer l’attractivité du territoire dans le respect des objectifs du développement durable. Il s’agit de faire cohabiter l’environnement, le social et l’économique tout en créant, au coeur de la sphère citoyenne, le débat !

Les organismes HLM en chantier

Le Grenelle a fi xé de nouveaux seuils de consommation énergétique et de nouvelles normes thermiques au monde de l’habitat.
L’éco-construction est désormais de rigueur ; et en ce qui concerne 800 000 logements sociaux déjà existants, l’objectif est de réduire leur consommation énergétique de 38 % d’ici 2020.
Isolation de toitures et de murs, changement des fenêtres, ventilation, chaudières performantes ou chauffage et production d’eau chaude par des énergies renouvelables… les travaux sont déjà programmés !

Les établissements de santé déjà en blouse verte

Même si le Grenelle de l’environnement de l’Hôpital n’a pas encore eu lieu, le développement durable est déjà l’une de ses préoccupations majeures.
Le 34e congrès de la Fédération internationale des hôpitaux, qui s’est tenu en 2005, soulignait à cet effet : « l’hôpital a par sa vocation, ses missions et ses activités, une plus grande responsabilité et un devoir d’exemplarité dans la mise en place d’une stratégie de développement durable ».
Cette aspiration première a été efficacement concrétisée par la politique de gestion des risques hospitaliers internes et externes ainsi que par les directives du Plan national santé-environnement 2004-2008.

Les deux Grenelle de l’environnement offrent un cadre de cohérence à toute action publique. Ainsi, dans un seul et même élan, les objectifs seront atteints et partagés par le plus grand nombre. Les acteurs publics sont à l’origine de l’éducation au développement durable et doivent veiller à une vraie modifi cation des comportements collectifs et individuels.

Imprimer

Vignette wattimpact.com