Mémoriser mon compte

Contactez-nous pour plus d’informations

Revue Horizons santé

>> VERSION INTERACTIVE

Crise de l’emprunt : sortir de l’impasse

Depuis deux ans, 300 hôpitaux déficitaires se démènent pour faire face à leurs dettes cumulées. La dette globale des hôpitaux s’élève aujourd’hui à 24 milliards d'euros. Avec le démantèlement de la banque Dexia Crédit Local, l'un des premiers organismes prêteurs aux hôpitaux, et les règles de plus en plus strictes imposées par les établissements bancaires privés (obligation de fonds propres, coût du crédit en hausse…), les établissements de santé souffrent d’un déficit chronique de financement. Et la création en janvier 2013 d'un nouvel établissement, la SFIL (société de financement local) détenue à 75% par l’Etat, 20% par la Caisse des dépôts et consignations et 5% par la Banque postale ne rassure pas vraiment les directeurs d'hôpitaux. Il faut dire que l'accès à l'emprunt bancaire pour les hôpitaux les plus fragiles est désormais soumis à l'autorisation préalable des directeurs généraux des ARS. Cette fragilisation de la trésorerie a des conséquences dommageables : vieillissement des équipements hospitaliers, augmentation du délai moyen de paiement fournisseur, gels des embauches, paiement des traitements incertain… Le renforcement des capacités d’autofinancement et l’identification de nouveaux partenaires financiers sont quelques uns des pré-requis pour sortir de cette crise et assurer la modernisation de l’hôpital de demain.

Imprimer
Vignette wattimpact.com