Mémoriser mon compte

Contactez-nous pour plus d’informations

Etablissements concernés : établissements de santé et collectivités territoriales comptant un nombre significatifs d’agents de doit privé.

IJSS

La subrogation permet à l’employeur de percevoir, à la place de l’agent contractuel, les indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) versées par la CPAM lorsque le collaborateur est en arrêt de travail. Ce système de subrogation a souvent pour conséquence de créer un décalage voire une différence significative entre les avances effectuées par l’employeur et le remboursement effectif des CPAM.

Indemnités journalières : des enjeux financiers importants

Dès lors, et particulièrement lorsque le nombre de collaborateurs concernés ou l’absentéisme sont élevés, la subrogation se traduit par des incidences significatives sur les liquidités de l’établissement.

Notre méthodologie d’optimisation

Notre intervention couvre la prise en charge du recouvrement auprès des CPAM des montants d’IJSS constituant l’historique de l’encours de la subrogation. Nos équipes analysent les créances CPAM non remboursées (ou partiellement), qualifie les écarts, collecte les justificatifs manquants et les envoie à la CPAM. CTR assure l’ensemble des relances téléphoniques auprès de la CPAM afin d’identifier les raisons de non-traitement et d’accélérer le traitement des créances.

Découvrez IJSS-OnLine, notre solution en ligne de gestion des indemnités journalières de la sécurité sociale.

Fermer

Les remboursements des IJSS sont soumis à un délai de prescription de 27 mois.