Mémoriser mon compte

Contactez-nous pour plus d’informations

CCAS de Meudon

  • Charges sociales
  • Ile-de-France
  • CCAS de Meudon
Martine Guilhem, Responsable du service gestion carrires/rmunration -
Imprimer Télécharger le PDF

Favoriser l’optimisation des charges sociales du CCAS
« Suite à une rencontre avec le cabinet CTR en 2012, le DGAS en charges des finances, Gérard Lete, a souhaité mener une mission sur l’optimisation des charges sociales des agents du CCAS.

Un cabinet était déjà intervenu sur les agents sociaux quelques années auparavant, mais aucune optimisation n’avait été détectée. »

S’appuyer sur l’expertise CTR
« Nous avons donc décidé de réaliser de nouveau cet audit en nous appuyant sur l’expertise de CTR. En effet, assurer et pérenniser une gestion optimale des paies représente un enjeu important en termes économiques.
 
En outre, la mission proposée par CTR reposait sur une rémunération aux résultats. Ce mode de partenariat était rassurant pour le CCAS, car il évite toute avance de trésorerie. »

Une intervention rapide et peu chronophage
« La mission a donc débuté en juin 2012. Les échanges avec la consultante se sont très bien passés. Nous avons simplement transmis les bulletins de paie de la quinzaine d’agents concernés par l’exonération. Le cabinet se chargeait ensuite de rédiger les courriers et d’assurer le suivi du dossier auprès de l’URSSAF, jusqu’à la perception des remboursements. Gérée de A à Z par CTR, la mission n’a donc pas été chronophage pour le service paie de la mairie de Meudon. »

Des bénéfices financiers
« Nous avons obtenu des régularisations sur les années 2009 à 2011, puis sur 2012. Les montants étaient significatifs puisque nous avons perçu 69 500 € sur la régularisation et 26 800 € en 2012.

Face aux nombreuses évolutions législatives, il est difficile de maîtriser l’exhaustivité des exonérations et allégements auxquels nous pouvons prétendre. Chaque année, des changements interviennent… D’ailleurs, cette exonération a été supprimée en 2013. Nous sommes donc satisfaits d’avoir pu faire valoir nos droits sur les années antérieures ! »